Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2017

Petit tour à Nontron

page 26 octobre.jpg

22/10/2017

Des couleurs dans la vie

page 22 octobre(1).jpg

21/10/2017

Raku: joie, bonheur, spontanéité...et surprise

P1020150.JPG                                                                                                                      
P1020174.JPGP1020173.JPGP1020177.JPGP1020178.JPG

 

 

 

 

P1020176.JPG  P1020183.JPG

 

 

 

 

 

Le raku est une technique japonaise mais d'origine coréenne au départ, utilisée depuis le XVIe siècle pour la fabrication de pièces destinées à la cérémonie du thé. Cette technique est liée à la culture zen.

L'oeuvre est créée à partir d'une terre chamottée  car les pièces doivent résister à de forts écarts de température.

Après séchage, la pièce est cuite. La première cuisson entre 850 et 1000° est très lente; c'est le biscuitage.

La pièce est ensuite émaillée. L'émaillage est une étape complexe et variée. Divers matériaux composent les émaux (silice, kaolin,céruse, verre broyé, nitrate, cuivre etc...).

Les émaux fondent et se vitrifient entre 850 et 980°.

Une fois la température atteinte, le sculpteur sort la pièce du four à l'aide d'une pince. Il la recouvre avec de la sciure dans un récipient qu'il ferme afin de limiter l'apport d'oxygène au contact de l'émail en fusion. Cette phase est la réaction d'oxydoréduction.

L'enfumage

C'est à ce moment qu'apparaissent les couleurs plus ou moins métallisées, les craquelures, l'enfumage  de la terre laissée brute.

 

Les résultats sont très variés suivant les émaux employés et  le fait de laisser la pièce au contact de l'air, de la sciure, ou, que l'on arrête l'effet en la plongeant dans l'eau.

...d'où la magie et la surprise!

Après refroidissement, les pièces sont nettoyées pour enlever les résidus de sciure et de cendre.

Il existe plusieurs méthodes d'enfumage.